Herbier de Zurich (Z+ZT) - 03

 

Sebaea welwitschii? Oui et non!

 

Sebaea welwitschii

ZT-00079984 - United Herbaria Z+ZT - CC BY 4.0

Parmi les nombreuses espèces récoltées par Hess, lors de son expédition de 1951-52 en Angola, figurent des exemplaires parfaitement conservés d'une majestueuse gentiane aux grosses corolles saumonées. Hess lui-même la détermine comme étant un "Sebaea welwitschii Schinz", en témoigne l'inscription manuscrite en aparté de l'échantillon.

 

Si l'on accepte la décision de Mr. Hess, nous avons devant nous une gentiane décrite par le botaniste zurichois Hans Schinz, en 1891, et nommée en l'honneur de Friedrich Welwitsch, médecin et directeur du jardin botanique de Lisbonne, institution dont il enrichira grandement les collections à la suite de son voyage de sept ans en Angola (1853-1860). Welwitsch doit avant tout sa célébrité au genre "fossile" Welwitschia, nommé en son honneur par Joseph Dalton Hooker, en 1863.

 

Avec le temps, la combinaison de Schinz s'est avérée superflue. En effet, une espèce identique avait déjà été décrite en 1851, sous le nom de Cicendia microphylla Edgew, qui fut finalement transférée dans le genre Sebaea par Emil Knoblauch. L'aîné ayant toujours raison – en tout cas en nomenclature botanique – la combinaison dédiée à Welwitsch doit être considérée comme un synonyme (un "hétérobasionyme" dans le jargon spécialisé) et le Sebaea welwitschii Schinz, proposé par Hess, renommé S. microphylla (Edgew) Knobl.

Sebaea welwitschii
Sebaea welwitschii 2

Le nom de "microphylla" ("feuille minuscule"), m'intrigant un peu étant donné l'aspect vigoureux des organes en question sur notre échantillon, je me décide à consulter l'holotype de ce fameux Sebaea microphylla - et par la même occasion celui de S. welwitschii - afin de palier à une éventuelle erreur de détermination… Et là, surprise! Les témoins types révèlent une plante aux feuilles effectivement lilliputiennes, auxquelles répondent des corolles du même type. En gros, rien à voir avec notre échantillon. Il y a erreur sur la marchandise et une nouvelle détermination doit être entreprise!

 

La paucité du nombre d'espèces de Sebaea sensu-lato en Angola (13 espèces pour 33 Gentianaceae(1)), ainsi que la taille et la couleur des corolles, permettent d'arriver rapidement à une liste réduite de deux candidats: S. grandis (Mey.) Steud. et S. primulaeflora (Welw.) Sileshi, ce dernier se différenciant par la ramification des tiges dès la base et une taille générale inférieure à 15 cm. Il s'agit bien de l'espèce récoltée par Hess, le 17 mai 1952!

 

Pour être vraiment complet avec notre diagnose, il faut encore prendre en compte le fait que le genre Sebaea a récemment été démembré en quatre entités naturelles sur la base de données moléculaires(2), Sebaea primulaeflora (Welw.) Sileshi devenant (ou plutôt redevenant) Exochaenium primulaeflorum Welw., une combinaison déjà proposée par Welwitsch en 1869!

 

Finalement, Hess n'avait donc pas si tort en associant son échantillon au nom de Welwitsch!

 

Guilhem Mansion

 

 

Bibliographie

1. Figueiredo E and Smith GF. 2008. Plants of Angola. Strelitzia 22. South African National Biodiversity Institute, Pretoria.

2. Kissling J, Yuan YM, Küpfer P, and Mansion G. 2009. The polyphyletic genus Sebaea (Gentianaceae): A step forward in understanding the morphological and karyological evolution of the Exaceae. Molecular Phylogenetics and Evolution 53: 734-748.

Date de dernière mise à jour : 29/10/2018