Reconquêtes - Tome 03

Reconquetes Tome 03

 

Tome 03 – Le sang des Scythes

                                 

Type: bande dessinée / fiction historique / fantastique

Auteurs: François Miville-Deschêne (dessin, couleur, scénario), Sylvain Runberg (scénario)

Editions: Le Lombard

 

Malgré une victoire écrasante sur l'ennemi Hittite (au sens propre comme au figuré, mammouths obligent!), tout ne semble pas aller pour le mieux au sein de la "horde des vivants", alliance un peu contre-nature de trois tribus Scythes qui ne paraissent avoir en commun que leur nomadisme. Les Sarmates s'avèrent particulièrement touchées physiquement et moralement par les trop nombreuses pertes subies, et ce n'est pas le massacre d'un groupe d'éclaireuses au début de ce troisième volume qui va arranger les choses! La colère intestine des redoutables guerrières ne va alors cesser de s'amplifier, attisée par un trio mystérieux à l'esprit revanchard… L'hydre à trois têtes, trinité maléfique entrevue par l'oracle atlante (tome 01), se matérialise irrémédiablement!

 

Comparée à la tension insoutenable engendrée par ces dissensions internes, la réorganisation pernicieuse des Hittites semble presque anecdotique. Ces derniers, après avoir réduit le général vaincu à l'état d'eunuque, ont formé une coalition avec les Méroïtes, redoutables dresseurs de baluchithériums, créatures imposantes sorties tout droit d'un oligocène depuis longtemps révolu... Les frontières entre réalité et fantastique demeurent toujours extrêmement labiles, pour notre plus grand plaisir!

 

S'ensuit une escarmouche Hittite hautement meurtrière durant laquelle tous les dresseurs de griffons, armes fatales des alliés, sont massacrés. Étant donné la difficulté et la durée de formation de tels dompteurs, c'est un véritable coup de poignard qui est porté à l'alliance, d'autant plus qu'une fronde finit par éclater au sein des Sarmates... Le sang des Scythes ne va pas tarder à couler!

 

Au final, un album particulièrement intimiste qui fait la part belle au psychisme des différents protagonistes. Le dessin de François Miville-Deschênes demeure de très haute qualité, avec ses doubles pages époustouflantes et autres monochromies subtiles, relatant les flash-back. Et si l'action manque un peu, en regard des tomes précédents, les révélations sont nombreuses et laissent augurer d'un spectacle final pour le moins passionnant.

 

Note: 7.5/10

 

Guilhem Mansion