La vengeance de Baudelaire

Vengeance beaudelaire

Type: roman policier historique

Auteur: Bob van Laerhoven

 

Paris, fin d'été 1870. Dans une capitale assiégée par les Prussiens règne une atmosphère lourde et délétère. Le peuple est en colère. Il a tellement faim qu'il en vient à manger les rats qui pullulent, voire les cadavres qui s'amoncellent, pendant qu'une élite aristocrate et bourgeoise, complètement dépassée par les événements, tue le temps avec des orgies décadentes et autres séances de spiritisme. Dans cette ambiance d'apocalypse, un fait divers sordide semble cependant attiser la curiosité de tout un chacun, au point d'en faire oublier la famine et les obus ennemis. Une série de meurtres horribles vient d'être commise, laissant des cadavres atrocement mutilés et "transformés" en femmes. Des vers manuscrits des "Fleurs du mal" sont également retrouvés sur chaque corps, l'écriture étant apparemment celle de l'auteur, Charles Baudelaire. Seul problème: le poète maudit est mort et enterré depuis plus de trois ans!

 

L'affaire est alors confiée au commissaire Paul Lefèvre, individu dépressif porté sur la bouteille et les maisons closes, et au très érudit inspecteur Bernard Bouveroux, sorte d'antithèse du premier. Les deux hommes sont des amis d'infortune, liés par le souvenir traumatisant d'un service militaire pas si lointain en d'Algérie. Au cours d'une enquête aux multiples rebondissements, le duo de choc croisera des personnages aussi étranges qu'inquiétants, qu'ils soient hermaphrodite ou encore magicien satanique… On découvrira sous fond de complot mettant en scène Napoléon III lui-même, le terrible secret de la famille Baudelaire, ainsi que les coulisses d'une malédiction qui continuera à faire des victimes au-delà de la mort du poète… En témoigne un dénouement aussi étrange qu'inattendu.

 

Au final, un excellent roman, très bien écrit et remarquablement documenté, que j'ai dévoré d'une traite, me laissant lentement emporter par le rythme d'une histoire originale aux multiples rebondissements, doublée d'une atmosphère hautement érotico-poétique. On pourra cependant regretter quelques longueurs ça et là, le comportement étrange du commissaire après la disparition de son ami, ainsi qu'une fin un peu trop rapide et ésotérique... Fin qui m'aura laissé sur ma faim!

 

Note: 7/10

 

Guilhem Mansion

Date de dernière mise à jour : 28/01/2018