Guilhem Mansion - Dr Pharmacie

J'ai commencé mes études en Pharmacie à Montpellier, il y a bien longtemps, par un beau mois de septembre 1986… pour les terminer quelques années plus tard, en décembre 1993, toujours sous un soleil radieux!

Que de moments forts entre ces deux dates! La première année et sa terrible sélection (150 admis sur 800… je terminerai 23ème lors de ma seconde tentative); la deuxième année où l'on arbore fièrement sa blouse blanche durement acquise, signe extérieur d'une victoire récente sur l'horrible concours; la troisième et la quatrième, sorte de croisière relativement tranquille au rythme des examens et de la vie étudiante; enfin la cinquième et sixième année avec un clivage entre les différentes spécialités (officine, industrie, hôpital…), de nombreux stages et, cerise sur le gâteau, la présentation publique de thèse qui clôture un cycle au demeurant fort intéressant!

Me voilà donc pharmacien, la blouse usée…devrais-je dire ravagée par les heures passées dans les labos de chimie! Car oui, la pharmacie, c'est avant tout de la chimie qu'elle soit analytique, organique, minérale, thérapeutique, synthétique ou phytochimique. Une foule de composés acides, agressifs, caustiques qu'il faut savoir dompter et reconnaître. Que de couleurs, odeurs et autres sensations fortement ancrées dans la mémoire! On n'oublie jamais l'odeur puissante de l'ammoniac, l'amande amère qui préfigure le cyanure, les couleurs verte, rouille ou bleu turquoise des précipités de cuivre, la sensation piquante de la soude qui insidieusement vous ronge les espaces de peaux non couverts par la blouse, et j'en passe.

La pharmacie mène à tout, à condition d'en sortir... disait un jour un publiciste célèbre, également diplômé de la faculté de Montpellier. Ce n'est que trop vrai! Si beaucoup de mes amis ont choisi l'officine (la pharmacie de ville si l'on préfère), nombreux sont ceux qui ont emprunté les voies de l'industrie ou de l'hôpital ou de la représentation de commerce…quelques uns ont tenté la recherche, mais jamais en botanique! Le temps des pharmaciens ou médecins botanistes est bel et bien révolu… et pourtant c'est sur ce chemin tortueux que je décidais de m'engager!

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 31/01/2018